Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 12:08

http://www.clubpoker.net/medias/images/superadmin/articles/normal/croupier-affiche-115253.jpg"- Au fait, le Dealer blogueur, il publie plus rien, il est mort ou quoi ?
- Bah, sûrement, il s'est fait buter parce qu'il allait tout révéler sur les pourboires...
- Tout ?
- Bah, sûrement."

Bah, non, pas tout. Je suis bien vivant et je bosse pas mal, donc on ne va pas donner de noms. Mais pour les détails techniques, les voici...
Depuis le dernier article vous connaissez maintenant les bases du fonctionnement "externe" des pourboires, à savoir les interactions entre joueurs et personnel.
Mais comment cela se passe-t-il au sein d'un établissement ?
Là il va falloir distinguer plusieurs cas de figures.

Parlons d'abord du Cash Game :

1. Les cercles de jeux. 

Classiquement, dans un cercle, les pourboires vont intégralement au personnel, en sus de leurs  salaires. Il y a bien sûr à cela quelques exceptions - en général les endroits où les croupiers sont le moins bien payés, et cela se sait vite - mais la règle est bien celle-la. Moralité : n'hésitez pas à donner des pourboires aux croupiers de cercles, sauf si vous apprenez qu'ils font exception à la règle.

2. Les casinos.

Là c'est plus compliqué... Je cède la parole à Mr Zaton, qui répondit sur Club Poker à un joueur disant que les croupiers ne touchaient pas les pourboires au casino de St Jean (je cite les passages pertinents, pour le ton de la discussion voir l'original) :

"C'est faux, les croupiers sont payés aux pouboires, mais lorsque les pourboires ne couvrent pas le salaire, le casino fait l'appoint. (...)
casino-tropez-croupier-en-direct.jpegIl y a quelques années,avant l'arrivée des machines à sous, les croupiers etaient payés exclusivement au pourboires, les salaires dépassaient la raison, de 20 à 100 000 francs, charge comprises bien sûr, par mois pour les mieux lotis, les croupiers se battaient pour travailler, ils "travaillaient le pourboire" , et le croupier poussif ne faisait pas grande carriére .

Quand les machines à sous sont arrivées, les clients ont deserté les jeux traditionnels et donc, moins de pourboires, moins de salaires, les délégués syndicaux sont apparus dans les casinos, et ont réclamé un minimum garanti , ce fut accepté.
Les croupiers, caissiers et chefs sont donc maintenant payés en parts, 26 parts pour un croupier jusqu'à 60 parts pour un chef de parti, 26 parts= 1070 euros net.
Un calcul est donc effectué tous les soirs, pour éviter aux poussifs de bénéficier des pourboires de ceux qui ont l'esprit pourboires et vice versa, entre le nombre de part présentes et les pourboires, les personnes en repos ne rentrent pas dans le calcul.
Exemple: il y a 5 croupiers (26 parts) et un chef de partie (54 parts), pour faire simple.
soit 130+54=184 parts soit 370 euros net, soit le salaire mensuel ramené à une journée, il faut donc environ deux euros (point) pour payer une part.
Ils font 200 euros de pourboires le premier soir soit 1,08 euro par part, et un point a 0,70 ; ils font ça pendant 20 jours, ils auront moins que leur salaires en pourboires.
Maintenant si on enlève le croupier et le floor du touquet :
ils font 500 euros par jours de pourboires, soit 2,71€ pour une part et un point a 1,76.
Lle croupier aura comme salaire 2,71€ x 26parts x 20jours soit 1413€ net au lieu de 1070 s'il ne fait pas le point et le chef de parti aura, 2,71€ x 54parts x 20jours soit 2934€ net au lieu de 2160.
Si tu retournes donc au touquet demande au croupier et au floor combien il faut qu'il fasse de pourboire pour qu'il dépasse la garantie, je doute qu'il le sache"

Ben Zaton je ne vois pas pourquoi tu dis ça, c'est simple comme tout non ? D'ailleurs ne m'en veux pas pour l'illustration, j'aurai pu mettre une photo de toi mais j'ai pensé que pour ceux qui pourraient trouver ce passage un peu aride un bel AJ suité était préférable...

Bon, revenons à nos moutons. Alors effectivement dans le cas décrit ci-dessus on ne peut pas dire que les croupiers ne touchent pas les pourboires, même si par contre je suis choqué que le casino ne débourse pas un centime (ou si peu...) pour les salaires des employés en question.

Mais il y a des vices possibles. Je ne nommerai pas un petit cercle parisien qui a adopté ce système. La garantie y est rarement atteinte, moralité les salaires dépassent rarement - et peu - le minimum garanti. Ce qui est plus étrange c'est que quand des croupiers s'en vont sans être remplacés (ou en étant remplacés par des internes avec un salaire fixe) la valeur de chaque part devrait augmenter, or ce n'est pas le cas, mmm, comment se fait-ce ?

Alors que faire dans de tels lieux, donner ou pas ? Bien sûr que vous pouvez "tippser" ! Au contraire, si vous ne le faites pas les croupiers auront de pauvres salaires de smicards diurnes. Par contre si vous êtes le seul à le faire ça ne servira pas à grand-chose, alors encouragez les autres joueurs à suivre le bon exemple...

A noter que dans certains endroits (hors de France) le croupier se déplace avec sa caisse à pourboires individuelle. Avantage : s'il est sur une grosse partie et qu'il dépasse la garantie il peut très bien arrondir son mois ! Inconvénients : il ne profitera pas d'une bonne soirée réservée à une autre table, s'il est sur une petite partie il pourra toujours rêver, et s'il y a une erreur elle sera pour sa pomme (à priori il aura quand même droit à la garantie mais ce sera déduit d'un éventuel excédent, sans parler des soucis possibles avec ses supérieurs s'il fait de grosses erreurs...).

Maintenant passons aux Tournois :

Daniel.jpgAlors là à la base tout est simple, puisque les joueurs en fin de tournoi choisissent ce qu'ils laissent, et que c'est logiquement redistribué à tout le staff présent (croupiers, floors et caissiers). Là où ça se complique c'est pour les tournois ponctuels employant du personnel extérieur. Comme le veut la logique, sur un évènement de plusieurs jours, chacun touchera des pourboires au pro-rata des jours travaillés. Jusqu'ici tout va bien. Il semblerait par contre que tous les lieux ne redistribuent pas les pourboires aux croupiers "de passage", souvent sous prétexte qu'il n'y a pas assez de pesetas pour que ce soit significatif après répartition (ce qui est logique si les joueurs finissent pas savoir que leurs dons ne vont pas là où ils veulent). Mais alors qui profite de ce qui est donné ? Cela ne nous regaaaaaaaaaarde pas. Par contre j'aimerai encourager les quelques structures qui ne le font pas à bien vouloir nous laisser ces quelques miettes, même divisées par une vingtaine ça nous fera bien un buy-in dans un sit'n'go quelconque, ou un mojito géant, ou une pizza ravioli-lasagnes, un croupier ne crache jamais là-dessus (même la pizza, s'il doit la manger après). Avec un peu de chance ça peut même payer un mois d'abonnement pour la 3G ou pour les chaînes intellos du câble (pas vrai Sam ?) dont nous raffolons tant dans le métier...

En somme, la plupart du temps les pourboires vont réellement, d'une façon ou d'une autre, au personnel. La question est "de quelle façon". Mais le mieux si vous avez un doute est de discrètement poser la question à un croupier, et s'il ne peut pas vous répondre sincèrement à cause des caméras... regardez ses tells pour voir s'il bluffe, vous êtes un joueur de poker ou quoi ?!

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 23:20

De temps en temps j'ai des joueurs qui me demandent "les pourboires, vous les toûchez vraiment ?" Ou au contraire j'en ai vu qui ne laissent jamais rien et qui prennent comme prétexte à leur avarice "de toute façon les croupiers n'en touchent pas un centime".

Le fait est que les lieux affichent rarement leur politique en la matière, et qu'il arrive qu'ils mentent éhontément à ce sujet. Alors qu'en est-il vraiment ? En deux mots ?

En deux mots : ça dépend.

Ca dépend même de beaucoup de choses et vous me connaissez, je suis très méthodique à ma façon bordélique, donc si je peux avoir votre attention le temps d'un petit billet, vous n'en sortirez pas déçus ! Au vu tout ce que j'ai trouvé à dire sur le sujet ce sera même deux petits billets !! J'espère que ça vous ira, de toute façon j'ai pas ma CB sur moi... Mais promis si vous me faites la monnaie je vous laisserai un petit pourboire ! On n'est pas des chiens...http://www.pokerpassion.org/images/2010/03/poker-cash-game.jpg

Tout d'abord, pour les visiteurs qui découvrent totalement tout ça, sachez qu'on ne peut jamais (normalement) laisser de pourboire individuel à un croupier : tout est placé dans une boîte à cet effet et sera partagé. Nous verrons plus tard qu'il y a des exceptions à cette règle, mais ce qui est sûr c'est qu'il est interdit de glisser en douce un biffeton ou un jeton à un croupier, il en va de sa place ! D'où les poches cousues (qui évitent aussi les tentations...), la politique en certains lieux d'interdire de serrer la main des joueurs (encore désolé pour tous ceux à qui je mets des vents, c'est bien indépendant de ma volonté) ou encore d'aller dans les toilettes des joueurs (quand on a les nôtres sinon ça fait maaaaaaal !!).

Une fois un ancien collègue est venu jouer et a gagné un pactole pendant mon shift, puis est parti. Il n'a rien donné à la table, mais m'a fait signe et a laissé un pourboire juste pour moi au caissier, qu'il connaissait. Sympa pour moi, moins pour les collègues mais j'avais été le seul à dealer à sa table (la cagoule !) et je l'avais bien servi, donc ça se comprend (c'était bien sûr spontané de sa part, je n'avais rien demandé). Et ça n'avait rien de bien légal mais ce n'était pas un des endroits les plus carrés où j'aie bossé... Enfin, personnellement je pourrai trouver ça logique même en tant que joueur, je crois que chaque technique a des arguments en sa faveur ou en sa défaveur, mais toujours est-il que ça n'est pas prévu comme ça.

poker-cash-and-chips.jpgDonc le fonctionnement normal est que les joueurs, lorsqu'ils gagnent un pot, lorsqu'ils aiment bien le croupier (ou la croupière), lorsqu'ils veulent "féticher" pour attirer la chance, bref quand ils en ont envie les joueurs donnent un petit quelque chose aux croupiers, plus ou moins important selon la taille du pot qu'ils viennent de remporter et leur générosité.

Le croupier prend alors ces jetons et les met dans une boîte spéciale pour les pourboires, accessible par une fente dans la table (souvent à gauche, en tous cas toujours du côté opposé à celle réservée à la "taille", le prélèvement sur chaque pot qui crée le bénéfice de la salle). En général il frappe la boîte du jeton avant de l'y laisser tomber, et ajoute un "Merci pour le personnel monsieur !" bien audible qui a pour but à la fois de remercier le joueur de sa générosité et de montrer le bon exemple aux autres (voire même aux joueurs des autres tables).

Vous noterez donc que ce n'est pas parce que le joueur a donné des pourboires qu'il repart forcément gagnant de la soirée. Il y en a d'ailleurs qui donnent un petit bonus quand ils quittent la table avec un gros tas de jetons. Alors, est-ce normal de donner de l'argent alors qu'on peut en reperdre ? Une fois de plus je préfère le fonctionnement des tournois, puisque ce sont les joueurs ITM* qui peuvent choisir de laisser une partie de leurs gains au personnel. Mais si les joueurs de cash faisaient pareil on mangerait souvent des pâtes ! Il faut voir le pourboire comme la taille : un prélèvement (volontaire) sur les gains de chaque pot. Si après ça les joueurs continuent à jouer et perdent c'est leur seule responsabilité. Comme me l'ont dit certains "Si je dois tout perdre je perdrais tout, alors autant que le croupier y aie gagné avant".  Bien pensé. D'autant que si on http://blog.nrj.fr/media/blogs/morgane999/pourboire.jpgattend les sessions gagnantes où est la limite : sur la soirée, sur la semaine, sur le mois, sur l'année ? Vu le nombre de joueurs vraiment gagnants à long terme on n'en verrait pas beaucoup des pourboires !! Est-ce qu'un buveur ne laisse un pourboire que s'il ne perd pas d'argent ? On s'est compris. Le pourboire est une tradition courtoise, peut-être même déculpabilisante - "Je claque des tonnes de pognon, mais au moins je laisse quelques miettes au gens qui me servent" - et reste donc à la discrétion de chacun, en fonction de ses critères personnels, mais au fur et à mesure de la soirée et non seulement à son terme.

Il arrive que le croupier aille plus loin pour encourager la bonne volonté des joueurs : c'est ce qui s'appelle "travailler les pourboires". On le fait en général quand la récolte a été particulièrement maigre (et qu'on risque donc de voir nos salaires baisser). En gros c'est pas bien méchant, on se contentera de remercier plus souvent et plus fort les joueurs généreux, voire de faire remarquer que c'est un exemple à suivre... Il n'y a pas longtemps j'ai rappelé à un joueur - que je savais généreux - qu'un pot comme celui qu'il venait de remporter méritait bien un pourboire, sur un ton léger et humoristique pour ne pas qu'il se sente mal s'il ne voulait rien laisser. Il a bien sûr donné amplement. Un autre joueur a commenté en souriant - c'était une table très sympathique - qu'il n'avait jamais vu de croupier demander un pourboire, ce à quoi je lui ai répondu que cela se faisait plus ou moins selon les endroits. Du coup les joueurs en ont parlé, et l'un d'eux a évoqué un croupier qui avait pour technique de regarder le gagnant d'un pot et de dire agressivement "Merci pour le personnel" en attendant un pourliche, ce à quoi tous ont rétorqué american-psycho-edit.jpgqu'ils ne donneraient rien si on le leur demandait comme ça. Je ne sais pas s'ils tiendraient cette résolution mais je les comprends parfaitement : c'est comme ces mendiants qui viennent vous réclamer agressivement, quelque part entre le racketteur et le commercial qui vous pète les c... en vous appelant sur votre téléphone privé ou en frappant chez vous (ça sent le vécu hein ?! ben oui, comme tout le monde...). Les quémandeurs rentre-dedans, qu'ils soient commerciaux, mendiants ou croupiers n'auront pas de moi ce que je donnerai spontanément à quelqu'un de sympatique, compétent ou dans le besoin lorsque l'envie m'en prend. Donc, pour moi la limite en table est simple : il est bon de rappeler de temps en temps aux joueurs que le pourboire est une tradition qui a ses raisons d'être, il est nocif de harceler les joueurs ou de tenter de leur faire claquer plus d'argent (j'ai souvent entendu "désolé, je ne laisse rien je suis perdant de X ce soir", ce à quoi je rétorque "pas de souci monsieur, je comprends bien").

Ce qui nous ramène donc à la question cruciale : les pourboires bénéficient-ils vraiment aux croupiers ?

La réponse la prochaine fois si ce sujet brûlant ne me vaut pas une attaque informatique comparable à celle des franc-maçons...

 

 

* In the Money, soit ceux qui ont gagné de l'argent ; cela ne veut pas dire qu'ils sortent avec un bénéfice car les premiers ITM peuvent rembourser tout juste leur inscription, voire parfois être un peu perdants.

Repost 0

Présentation

  • : Poker Dealer, croupier blogueur
  • Poker Dealer, croupier blogueur
  • : Les parties de poker vues de l'autre côté : blog d'un croupier de tournois professionnel.
  • Contact

Profil

  • Poker Dealer
  • Croupier depuis 4 ans, je me consacre actuellement aux gros tournois et à l'évènementiel. Co-auteur de Poker Trash avec François Montmirel, musicien, parfois acteur, ma vie est comme une longue partie de poker : excitante et toujours variée !!
  • Croupier depuis 4 ans, je me consacre actuellement aux gros tournois et à l'évènementiel. Co-auteur de Poker Trash avec François Montmirel, musicien, parfois acteur, ma vie est comme une longue partie de poker : excitante et toujours variée !!

Engagez-vous, rengagez-vous !!

Ce blog vous plait ? Vous voulez être tenus au courant des nouveaux articles ?
INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER !!
Vous serez alors prévenus directement de toutes les nouveautés.

Recherche

Poker Trash

00-PokerTrash-C1

Eh oui, c'est mon bouquin ! Bon, c'est pas avec ça que je vais devenir milliardaire, mais que ça ne vous empêche pas d'en acheter pour vous et tous vos amis, parce que pour 15€ vous aurez franchement de quoi vous amuser - et même apprendre 2-3 trucs - avec les pires travers du monde du poker !

Pour ce que valent les critiques, j'aime bien celle-ci : link
Et si votre boucher habituel n'en a plus vous le trouverez partout en ligne y compris ici : link

Take me to your dealer !

Vous cherchez un dealer (de poker, bien sûr ) professionel ?! Contactez-moi !!
Je dealerai vos tournois ou sit'n'gos de Texas Hold'em pour une somme raisonnable et légalement (auto-entrepreneur), que ce soit pour un évènement entre amis, pour une entreprise ou pour un tournoi en cercle ou casino. Mes références incluent : les cercle Clichy et Gaillon, l'EPT, le Partouche PT et l'Evian PT, et de nombreuses soirées d'évènementiel ou de Comité d'Entreprises alors n'hésitez pas !
Possibilité d'initiation aux diverses formes de poker et de cours techniques de Hold'Em, et j'ai bien sûr un répertoire de collègues pour les évènements multi-tables.

A bientôt...