Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 14:00

Chose promise chose due, voici la seconde partie de mon compte-rendu du tournage de Ripoux Anonymes...

 

Le Jour 3 s'annonçait dès le départ différent des précédents. En effet le contexte n'en était plus une ambiance de cercle avec sa clientèle habituelle, mais une partie privée à portes fermées, orchestrée par le gérant Boris avec des participants triés sur le volet. Inutile de dire donc*que la participation des figurants ce jour-là allait être beaucoup plus active, avec de plus grandes garanties de passer à l'écran. Ca tombait bien pour moi : j'en faisais partie. En fait je suis même le seul "joueur" figurant présent durant les trois jours (deux croupiers étant aussi dans ce cas). J'ai donc particulièrement soigné mon look... Qu'en dites-vous, je pourrai ressortir le même l'année prochaine à Vegas non ?

 

Killerme.jpgLe tournage de cette journée est également moins frustrant pour nous les humbles silhouettes : plus question de bouger nos lèvres sans parler, de faire semblant de pousser les jetons sans faire de bruit. Cette fois notre seule et unique table est au centre des caméras, et l'on joue à notre tour, ne fut-ce qu'en jetant les cartes ou en émettant un "fold" désabusé. C'est probablement ce qu'auraient préféré les joueurs qui n'ont pas daigné se lever pour nous rejoindre aujourd'hui. Il faut d'ailleurs dire qu'on s'est levés de plus en plus tôt, en s'étant la veille couchés de plus en plus tard. Le rythme d'un tournage est très intense car on est soumis à de nombreux impératifs : délais et coûts de production bien sûr, mais aussi luminosité du lieu, plages horaires plus ou moins "calmes" (là par exemple on entendait pas mal les bruits de la rue, au point de faire patienter certains camions ou 2-roues, et d'attendre nous-mêmes par moments...), bref il faut caser un maximum de prises dans un minimum de temps. Heureusement pour nous Carla Bruni ne faisait pas partie des figurants, et le travail s'enchainait donc à un rythme relativement satisfaisant pour tout le monde (nous ayant envie de rentrer nous coucher, la prod n'ayant pas spécialement envie de nous payer des heures sups...).

Autour de la table sont réunis : les acteurs, dont le fameux Boris et le ripoux de l'histoire, ainsi que le faux croupier qui sera remplacé par le premier rôle féminin (tous deux auront droit à leurs "doublures mains") ; puis les figurants, parmi lesquels on reconnaîtra des habitués des cercles parisiens, comme l'excellent et néanmoins fort sympathique Michel Cohen (à droite de l'image, en face du croupier-acteur et de Claude Zidi).Cohen.jpg

Nous sommes dirigés de mains de maîtres pas les Zidi père et fils, qui se renvoient la balle avec aisance, se complémentant dans les instructions ou les précisions sans se contredire : beau travail d'équipe en famille, qui fait un peu penser à la méthode des frères Cohen (aucun lien, fils unique).

Mais, me direz-vous**, quid de la partie "poker" ? Car c'est bien beau de faire un épisode pilote autour de ce jeu, mais est-ce qu'ils y connaissent quelque chose au moins ?Zidis
Le réponse à cela est : oui, les Zidi jouent au poker. Le père y a certainement misé pas mal  d'heures de tournages en poker fermé, "à l'époque" ; le fils a l'air plus branché par les variantes actuelles tel que le Hold'em. Malgré cela il y a bien sûr des toujours des concessions à faire quand on vise un large public, des raccourcis faciles, des ellipses nécessaires etc. Je pense néanmoins que l'ensemble devrait assez bien rendre à l'écran, si le joueur expert ne se formalise pas trop de certains détails et se laisse prendre, euh, au jeu. Je trouve quand même qu'un effort aurait pu être fait sur le matériel : avec tout ce qui a été investi en déco peut-être que cela aurait valu le coup de louer une table un peu plus sympa pour la finale, ainsi que des jetons et cartes de haut de gamme.  Mais bon, je chipote***, et la sensation que j'ai eue sur le coup n'aura certainement que peu de rapport avec l'impression de la ménagère archétypale de TF1 et son marmot avide du moindre flop télévisuel.

Un beau flop... C'est ce que je souhaite aux joueurs qui m'ont accompagné dans cette aventure, et que je ne souhaite surtout pas à cette série, en tous cas pas tant que le pilote ne m'aura pas immortalisé sur le petit écran. Mais avec le prestigieux nom des Zidi à l'appui il y a peu de chances que cela se passe !!

Bonne chance donc aux Ripoux Anonymes, et je vous retrouve bientôt pour mon prochain rôle : dealer de Space Poker dans Star Wars Episode VII : Return of the Revenge of the Sith Strikes Again in Las Vegas !! Et si ce n'est pas vrai le bluffeur n'est pas loin...

 

 

* Vous remarquerez que je le dis quand même, ô paradoxes quand vous me tenez !!

** Si si, vous me le direz, je vous connais...

*** Qui a dit "pot" ?

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 21:06

La poussière du PPT Main Event de Cannes commence tout juste à retomber.

Ce fut un évènement éprouvant à plus d'un titre, ne fut-ce qu'à cause d'une affluence dépassant toutes les espérances, et des conséquences en quantité et en conditions de travail. Vous avez pu entr'apercevoir sur le ouèbe le chaos qui s'ensuivit, et ce n'est pas quelque chose que je développerai ici (ni ailleurs d'ailleurs...). Disons juste que quand l'ambiance commence à se détériorer au sein d'une équipe dans un tel contexte ça n'en rend l'ensemble que plus éprouvant pour tout le monde.

Alors qu'est-ce que je retiens de cet évènement, marquant ma première année (particulièrement bien remplie) de crouperie sur les gros tournois de divers groupes ?PPT1.jpg

Je n'ai pas eu la chance d'être sur le Main* mais j'ai néanmoins pu croiser quelques joueurs de renom à mes tables, et d'autres moins renommés mais de qualité. Oui, du bon jeu j'en ai vu !! Et du très mauvais aussi... Que dire de ce jeune joueur que je vois sur le short-handed** à 850€ jouer comme le pire des débutants, se prendre la tête sur des coups pendant une éternité pour rien, et finalement sortir sur des mains jouées en digne représentant de la faune océane ? 850€ ce n'est pas rien pour moi, je pensais que seuls des joueurs un minimum aguerris les investiraient, ou alors de vieux rentiers, ou au moins des gens avec un cerveau à peu près fonctionnel... Alors quelle ne fut ma surprise de le rencontrer par la suite sur le freezout à 1500€ ! Mais donnez-les moi ces sous, je trouverai quelque chose à en faire, ou je les jouerai au poker mais mieux !!

bruno-solo.jpgUn joueur que j'ai par contre beaucoup apprécié d'avoir à ma table n'est autre que Bruno Solo. Habitué des cercles parisiens, il n'en est pas moins sympathique, sorte de pendant marrant et pas agressif de Mike Matusow. Ayant remarqué que certains jetons pouvaient se confondre, il me le dit, toute la table se met d'accord pour y faire attention et faire preuve d'indulgence en cas d'erreur, et quand je quitte la table il transmet la consigne à mon successeur... Pas mal.

Mais ma grande joie sera de dealer J. J. Liu ! Je ne la reconnais pas quand elle arrive à ma table, et donc je sais juste que sur cette table fort sympathique et bonne ambiance - comme souvent sur les Ladies - il y a une américaine d'origine chinoise qui essaye d'apprendre un peu le français. Si "payé" ou "cinq cent" ne lui posent pas trop de soucis, "relance" sera carrément plus difficile et elle me le demandera de nombreuses fois sans trop comprendre, notre "r" étant tellement jjliu-copie-1.jpgdifférent de l'anglais (et je suppose du chinois)... Elle me demandera comment on dit "merci", puis "I like you", et me dira donc "jeu voos zéme biun". Moa auzzi, J.J. !

Au moment de mon départ elle protestera, avec quelques autres, contre mon remplacement. Bon, jusqu'ici c'est habituel, ces dames s'attachent souvent à leur croupier de début de tournoi, si ce n'est que plus tard un collègue m'apprendra qu'elle m'aura cherché et réclamé (jétais entretemps passé sur un autre tournoi) !! Alors voulait-elle plus de leçons de français ? Voulait-elle me donner un pouboire en mains propres ? Cherchait-elle à se marier avec un jeune croupier français ? Je ne le saurai jamais, mais en tous cas ce fut un plaisir de l'avoir à ma table, et apparemment ça lui a porté chance pour la suite puisqu'à défaut de faire ITM sur le Main elle gagnera ce Ladies. Good Game J. J. !!

 

 

 

* Ce qui, malgré ce qu'affirment certains, ne veut pas dire que j'ai pu plus dormir...

**Ce n'est pas un tournoi pour les gens à petits bras mais il est limité à 6 joueurs par table

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 15:10

Me voici donc a Cannes, prêt à affronter la piscine avant de retrouver les joueurs, je vous laisse deviner ce qui sera le plus difficile... ;) Pas de wifi ici donc ce seront des billets bruts de décoffrage que je vous livrerai de l'iPhone, en attendant le retour pour mes illustrations et la suite des articles prévus. Mais l'info n'attend pas !! Hier c'était les last-last-last chance, premier tournoi à 900€ pour les prolos qui n'en ont pas 8000 à mettre pour le Main qui commence aujourd'hui. Les Finlandais ont sauté en masse, victimes de leur jeu hyper agressif. Roger Hairabédian a bénéficié à ma table d'une superbe livraison, un nordique qui lui envoie tout avec 8-9 off et qu'il paiera avec paire de dix, ce qui fera dire à un joueur "Mais comment tu fais pour tomber sur des coups pareils ?". Le talent mon gars, le talent... J'ai aussi commencé à me faire remarquer, d'abord en faisant un nombre de sortants record à mes tables, et en faisant des rencontres de folie, des partages improbables, des coups défiant les probabilités. Quelques exemples : - tapis avec A6 payé par AJ. Les cartes tombent : tout de suite le 6 ! Ah, tiens, un valet. Oui mais un autre 6 ! Turner : un valet. River : un 2, faut pas exagérer non plus. De quoi devenir cardiaque. Le joueur avec A6 est encore là et envoie peu après la boite avec 77 contre JJ, il touche la quinte à la turn et le brelan en prime à la river, ah zut ça fait partage... Mais le pompon revient certainement à ces deux joueurs qui partent a tapis l'un contre l'autre 2 coups d'affilée avec exactement les mêmes mains : AK off contre 66 (les 2 mêmes 6 !!), gagnant chacun le coup une fous comme il se doit sur un coin flip. Est-ce qu'un matheux peut me calculer les chances d'un truc pareil ?!? Aller, je vous laisse. Bonne chance à mes copains que je croise sans pouvoir les saluer : Huoi, Manu, Séb, Steven et les autres, et á bientôt pour la suite !

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 13:01

A votre avis, Qu'est-ce qui est le plus dur pour un joueur de poker ? Réponse dans le texte ...
Depuis deux jours je suis sur le tournage du prochain Claude et Julien Zidi, le pilote d' une série télé pour TF1 : Ripoux Anonymes. Du film lui-même je ne suis pas autorisé à vous dire grand-chose et ça tombe bien : j'en sais très peu et ce n'est de toute façon pas ce qui m'intéresse le plus. Je préfère comme d'habitude vous parler des coulisses et de l'envers du décor , qui pour une fois est un vrai décor de cinéma représentant un faux cercle de jeu avec de vrais et de faux joueurs et croupiers mélangés pour l'occasion. Pour écrire ces lignes je mets à profit un des nombreux temps morts que l'on connait bien dans le cinéma - et ce d' autant plus quand on n'a pas le rôle vedette évidemment, et j'en suis loin pour l'instant puisque je suis juste figurant, mais j'ai bon espoir qu'en voyant avec quel talent je ne dis rien et fais peu de choses Zidi ou même Spielberg pense à moi pour son prochain rôle titre. Mais en attendant cette aube qui ne saurait plus tarder je me contente de "faire le joueur" et, à la seconde, de patienter dehors avec les autres figurants.

Logo-cercle.jpg Dehors ça veut dire a l'extérieur du Cercle Stalingrad. Le quoi ? Le Cercle Stalingrad, vous êtes dur de la feuille (ou de l'écran plat) ? Quoi, vous ne connaissez pas ?! En fait le contraire m'eut étonne, et l'eussiez- vous prétendu que j'eusse été dans l' obligation de me gausser quelque peu. [/mode prétentieux Off]
Car ce lieu n'existe pas. Ou plutôt, magie du cinéma , il n'existe que le temps du tournage et sur la pellicule qui en résultera . Et là, comme en témoignent les réactions, la magie fonctionne. Deux jeunes passent et voient l'enseigne, et nous assis devant sur des chaises pliantes, ce qui leur met le doute. "c'est un vrai cercle ou un faux ? Parce que s'il est vrai adieu Wagram..." La veille mon collègue Loïc, que je ne nommerai pas, s'était aussi fait prendre ; et les cercles il connait. C'est le China Club, un bar-restaurant asiatique, qui a été redécoré pour l'occasion.

A l'intérieur aussi l'illusion est bien créée, en tous cas dans le champ de la caméra. Tout un visuel a été élaboré autour de la thématique russe - mafieuse a n'en pas douter - en jouant sur des lettrages et des couleurs dignes du Kremlin a son apogée . Et pour cause : le tenancier fictif du lieu n'est autre qu'un certain "Boris", interprété par Cyril Lecomte, et qui emploie visiblement des compatriotes à lui pas très clairs (deuxBoris.jpg  figurants russes tiennent la caisse et je ne me risquerai pas à la braquer...).

Le premier jour 3 tables sont mises en place, incluant des croupiers, quelques acteurs et une grosse majorité de vrais joueurs de poker. Parce que contrairement a ce qu'on pourrait penser les figurants ne sont pas choisis parmi des acteurs professionnels mais bien parmi des gens connaissant leur routine, ne s'improvise pas joueur qui veut !! Mais acteur aussi c'est un métier, comme vont vite s'en rendre compte les joueurs : on va leur demander tour à tour (et parfois en même temps) de "faire semblant de jouer", de "remuer les lèvres sans parler", et surtout de "ne pas faire de bruit avec les jetons !! Donc miser en silence, sans frime, ne pas jouer avec les jetons entre les coups etc. Et ça, les croupiers savent bien que c'est extrèmement difficile, on se le fait assez reprocher comme ça et nous ne sommes pas censés en avoir, des jetons !! Donc imaginez quand vous en avez...

 D'où mon classement des trois choses les plus difficiles à ne pas faire pour un joueur de poker :

Entree-cercle.jpg1. Ne pas jouer au poker

2. Ne pas jouer avec ses jetons pendant une partie

3. Bien jouer au poker

Donc, avant de fai re des livres qui indiquent comment gagner au poker (seulement le n°3) il faudrait peut-être en faire sur "comment ne pas jouer au poker" et "comment arrêter de jouer avec ses jetons pendant les tournages des films" ? Vachement utile hein ?! Je vais de ce pas le suggérer à François Montmirel, présent pendant le tournage, qui vous en donnera aussi son compte-rendu...

Toujours est-il que dans un film les sons doivent être enregistrés séparément, et que donc si on fait des prises de voix à la table 1 il faut que les joueurs de la table 2 restent cois (quoi ?), faisant juste acte de présence en fond sans parasiter la scène ni visuellement ni auditivement. Eh bien figurez-vous que ce sera très difficile pour de nombreux joueurs : certains pensaient que ce serait moins contraignant, "plus amusant", d'autres se disaient probablement qu'ils pourraient être en train de gagner plus en jouant en ligne ou dans leur cercle favori (ils ont en fait probablement réalisé une économie mais allez dire ça à un cagoulé)... Donc certains ont péniblement joué le jeu, d'autres ont juste été pénibles, chacun son truc. Moi j'ai trouvé ça très intéressant, enrichissant, j'ai rencontré pas mal de gens sympathiques que ce soit parmi les joueurs - j'en connaissais déjà la plupart mais avec le rapport croupier / joueur, très différent d'un rapport d'égalité - ou parmi la chouette équipe technique dont voici 3 membres souriants (malgré toutes les misères qu'on leur a fait subir)... teamtech.jpgCertains joueurs, d'ailleurs, choisiront de ne pas revenir pour le troisième jour. Tant pis pour eux, c'était le plus chouette, comme je vous le narrerai sous peu... Only on Dealer Stories !!

 

 

Si vous voulez être prévenus de la suite de cet article n'hésitez pas : inscrivez-vous à la Newsletter !!

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 13:28

lapin-cretin-cry.jpgSur ce tournoi de Forges-les-Eaux Dealer Stories accorde une mention spéciale au joueur qui a choisi pour card  guard... un lapin crétin ! Non content de le poser sur ses cartes, il le faisait avancer ou reculer en fonction de son envie d'envoyer le tapis (par rapport à son stack, pas ses cartes bien sûr), et quand il faisait all-in c'était au son du cri de rage pré-enregistré de la bêbette mécanique !! Qui a dit que le poker n'était pas un jeu "roleplay" ?

Du coup ça nous donne une mascotte pour l'ensemble de cet article, cool non ?

L'origine du nom des lieux est parfois mystérieuse. Par exemple je n'ai croisé nul forgeron l'ors de mon dernier voyage. Par contre pour les eaux on a été servis ! Pas étonnant que le paysage soit si verdoyant avec ce qui tombe. Remarque à Paris il pleut beaucoup aussi et pour ce qui est de la verdure... 

 Bref ils étaient bien méritants les joueurs qui se sont déplacés dans cette direction plutôt qu'à  Marrakech, à moins que ce ne soit une question de bankroll... Néanmoins après un jeudi qui fit peur on atteignit une fréquentation correcte à partir du vendredi.

A ce sujet, avez-vous remarqué que de nombreux évènements reçoivent moins de joueurs que prévu ? Du coup les organisateurs sont déçus, les joueurs aussi... Alors, que se passe-t-il ? Y a-t-il moins de joueurs de poker qu'avant ? Que nenni, bien au contraire !! Par contre il y a beaucoup, beaucoup d'évènements. Jusqu'ici c'est plutôt positif, encore qu'il ne faille pas atteindre le taux de saturation (je suis assez d'accord avec les remarques de Freddy Deeb à ce sujet). Mais outre la surenchère de tournois, celle-ci se fait en dépit du bon sens et en connaissance de cause : les http://a10.idata.over-blog.com/300x300/1/67/97/11//lapin_cretin_toilettes.jpgcasinos semblent décidés à se livrer une gue-guerre des tournois en faisant exprès de les mettre à des dates proches, voire carrément en même temps. Partouche, Barrière, Es Saadi, quelques indépendants, Vegas, et bien sûr les gros tournois dans les cercles, cela fait beaucoup et ce serait un gros boulot de coordonner tout ça. Mais faire exprès de mettre un tournoi en même temps que celui d'un de vos principaux concurrents n'est pas très malin. A la limite si c'est pour dissuader un "petit" de marcher dans vos plate bandes ça peut se  comprendre, mais ce n'est pas comme ça qu'une chaîne de casinos en coulera une autre !! Et souvent les dates sont si bien pensées que cela tombe un jour ferrié, vous savez, ce genre de jour où les femmes des joueurs peuvent poser des ultimatum du type "c'est le poker ou moi", voire "je pars chez ma mère avec les gosses, si tu viens c'est des vacances sinon on ne revient pas"... C'est pas honteux de dire des choses pareilles à quelqu'un d'aussi présent et attentionné qu'un joueur de poker ? Non, pas vraiment en fait...

Donc au final, petite affluence sur tous les tournois se chevauchant. Répartition aussi des "gros joueurs" si les 2 sont de grosses compétitions, sinon il y en a un qui devra se contenter des seconds couteaux.

"- Tu vas sur lequel ce week-end ?

- Je sais pas, sur le premier y'a Roger...

- Oui mais sur le second y'a Elky...

- Mais le premier est dans le sud...

- Oui mais l'hotel du second est mieux et moins cher...

- Et si on restait à la maison ? Y'a un gros tournoi sur PS et on se fait  un barbeq dimanche avec les filles...

- Aller c'est parti !!" 

http://s1.e-monsite.com/2008/10/04/25055674lapin-cretin-04-jpg.jpgBilan : tout le monde est perdant. Les joueurs, les orgas, les croupiers (certains vont manquer de contrats et des employeurs osent invoquer la crise pour proposer des salaires bas !), tout le monde !!

Alors si on arrêtait de jouer aux crétins, mes lapins ?!

Prenez plutôt exemple sur l'orga du Gaillon qui n'a pas hésité à déplacer de quelques jours son gros tournoi pour permettre aux joueurs de revenir de Marrakech. Evidemment le but en est d'avoir une affluence correcte à leur évènement, pour qu'il soit réussi plutôt que raté. C'est du business, pas de la charité, on est bien d'accord. Mais tant qu'à faire, autant bien mener sa barque non ?

Je sais que c'est le souhait de nombreuses personnes dans la structure des casinottiers, reste donc aux orgas "d'en haut" d'en tenir compte aussi, pour que le poker continue à se développer comme il se doit et non au détriment des joueurs. Alors, chiche ? 

A bon entendeur, bisous.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 00:14

A peine rentré dans mon hôtel 1,5 étoiles je vous en ramène une ou deux anecdotes de St Amand où j'ai bravé le froid et la chicorée pour votre seul plaisir (ok, et aussi un peu pour payer mon loyer mais vous me connaissez, ça passe après !)...

IMG_2955.JPGL'accueil était bien sympa et les joueurs aussi. Le Main avait un très bon niveau, les sides étaient beaucoup plus "détente", l'ensemble bien organisé et sympa, je dis ça avant d'avoir touché mon chèque mais ça devrait être maintenu par la suite...

En attendant une bafouille sur les erreurs de jeu et les interviews de joueuses tant attendues (j'ai déjà les réponses de Mercedes Osti, Antonia Alomar est en cours et Mylène Cogan m'a promis sa participation...) je vous citerai rapidement mes moments marquants du week-end, et puis au dodo !!

Sur le side à 162€ je me suis retrouvé à une table très sympathique où un joueur très jovial au fort accent belge m'a bien amusé.

D'abord, il veut savoir s'il doit payer ou non le tapis d'un joueur. Il parle beaucoup et longtemps à haute voix, tenant un raisonnement qui se tient, mais le monologue est déjà assez amusant. Puis il en vient à la traditionnelle (et souvent inutile) question : tu veux que je te paye ? Grand silence du joueur en face. D'où la réplique suivante : "Visiblement tu ne veux pas me répondre". Toujours pas de réponse, la table commence à pouffer. La conclusion sera de l'ordre de "Tu ne veux pas me répondre donc je pense qu'en fait tu veux vraiment que je te paye donc je ne te paye pas". Pas mal...

Un peu plus tard le même joueur constate (ou pense car tout n'a pas été dévoilé) que ses adversaires touchent leur river à chaque fois. Il s'adresse alors à moi et me dis sans énervement quoiqu'un peu remonté : "Ah tu es fort pour les rivers hein ! Mais je ne t'en veux pas, tu es gentil, tu deales bien, c'est propre, et... tu me le mets profond." Constat qui passe quand même mieux avec le sourire non ? 

IMG_2855.JPGMais c'est à la dernière table du jour 1 de ce même side que je suis passé pour une sorte de voyant ou de magicien...

Je donne 2 fois d'affilée les As au même joueur, puis les lui redonne un peu plus tard.

Une joueuse short stack me demande une bonne main, je ne parviens pas à la lui donner. Un joueur me demande les As, je lui dis "normalement en coupant ici vous les avez"*, je lui donne les rois. Un peu plus tard il annonce "je sens qu'elle est bonne celle-ci, et je lui ai redonné les Rois. Toujours dans le même passage (d'une quarantaine de minutes si jeune ma buse) je donne 4 fois AK et une fois de plus AA à divers joueurs, dont une autre joueuse qui disait que c'était son tour de toucher des cartes et à qui j'avais dit que celle-ci était la bonne.

Mais le clou du spectacle sera sur la main où j'annonce "Messieurs dames, ce coup va être énorme".

Je donne une main à la short stack et on se regarde genre "je sais que tu sais que je t'ai donné une bonne main et que tu vas faire tapis" et effectivement elle balance le marroile**, relancé par un plus gros tapis qui est payé. Elle est devant avec 77 contre AK et AQ, mais malheureusement pour elle un As au flop mettra fin à sa longue agonie. Je crois que l'AQ sort aussi sur le coup. En tous cas à partir de là les joueurs m'ont regardé comme un Grand Marabout et ils ont bien raison, j'ai pris des leçons chez le Professeur Karrédas !!

Je vous laisserai avec cette vidéo commise par les malades mentaux de Poker à Lille (merci aussi à eux pour les photos de cet article) et qui vous donnera une idée de l'ambiance globale...

Au fait, si on vous dit que les joueurs du Nord sont plus discrets que ceux du sud n'en croyez pas un mot, ils ont fait illusion pendant un moment mais les "Aller Papa !", "YEEES !" et autres "On a touché !!" sont aussi fréquents ici que sous des climats plus hospitaliers. 

Bravo à mon collègue David de Clichy qui finit dans les places payées et les 2 dernières tables du Main.IMG 2824

Mentions spéciales à Aurélien pour sa prestation d'animateur digne du rayon Fleury Michon de chez Auchan, à et à Diane et Alice pour l'ambiance hawaïenne des parties de chess poker entre croupiers (avec un ukulélé c'est de suite plus facile, la prochaine fois faudra faire un effort sur l'aspect Vahinés"). Vous ne connaissez pas le chess poker ? C'est un jeu sympa pour passer un peu le temps quand on a des cartes et pas de jetons... Je vous expliquerai un de ces jours si ça vous dit.

 

Aller, à ch'bientôt !

 

* comme je l'ai dit plus haut ce tournoi était surtout bonne humeur et la table était conviviale ; sans c'est le genre de facéties que j'évite avec des joueurs pros, mais les gens qui viennent avant tout s'amuser apprécient un peu d'animation tant que le travail reste propre.

** sisi on dit comme ça ici ! Dans le Ch'NORD !!

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 14:51

A peine rentré de Cannes hier, je redécolle demain pour Aix... Vous croyez vraiment que j'ai que ça à faire de vous écrire un nouveau petit article ? Non, vraiment, je suis overbooké...

Mais comme je vous aime bien je vais quand même faire un petit effort.

Vous pensez que vous avez eu des bad beats ? Que vous avez eu de sales journées au poker ? Alors écoutez cette histoire et bénissez votre chance...

bad-day-at-black-rock.jpg

On est au PTT de Divonne. Un joueur se plaint dès le début de ne pas toucher grand-chose, jusque là rien d'original.

Au retour de la pause il est de grosse blinde. Il ne revient pas, il perd sa blinde, je me dis qu'il va râler.

Toujours pas là au moment de la petite blinde, là je me dis qu'il va être carrément dégoûté.

Il revient pour son bouton mais ne dit rien sur ses jetons perdus. Il s'assied, tout pâle, puis finit par dire "on m'a tiré mon larfeuille". Les joueurs l'interrogent, il dit qu'il a retrouvé son portefeuille mais qu'il manque une Carte Bleue. Tout le monde lui dit de vite faire opposition, il se lève, va voir la sécu, revient, dit qu'on lui a dit "tout va bien rasseyez-vous", bref il est dans la choucroute.

Et puis vient un tour de jeu. On est aux blindes 200/400, stacks de départ 20.000, le sien est déjà un peu entamé. Il envoie 4 jetons sans rien dire pour payer. Seul problème : il n'a pas pris des jetons de 100 mais des jetons de 1000 !! J'avais déjà vu ce cas de figure avec 4 jetons aussi (le chiffre fatal ?) mais de 500, sur un tournoi plus profond, et tout le monde s'était couché face à la relance de 2000. Autres temps*, autres moeurs...

Quand j'annonce "relance à 4000" le joueur regarde les jetons qu'il vient d'envoyer et devient encore plus blanc, et tout le monde comprend qu'il a fait une erreur... Certains joueurs commencent à le faire remarquer, d'autres et moi-même leur disons de ne rien dire mais c'est trop tard : toute la table a compris qu'il voulait juste payer ! Tout le monde se couche néanmoins, jusqu'à la Grosse Blinde... Qui fait tapis pour plus de 11.000 !!

Charybde-Rolex.jpg

Long moment de réflexion. Puis le joueur "cagoulé" se décide à payer. Oui, dans un coup où il voulait juste payer 400 il se retrouve à risquer les 3/4 de son stack sur un coup hasardeux... Si Full Tilt cherche un porte-étendard voici un candidat**   !!

Le joueur à tapis révèle 88, il n'attaque donc pas en full bluff mais s'adapte intelligemment à l'opportunité.

Le joueur le plus malchanceux du weel-end révèle K9, donc 2 overcards, coup classique à 45/55 en faveur du joueur à tapis.

Aucun roi et aucun neuf ne tombe, la grosse blinde double son tapis, l'autre voit son stack fondre comme beurre à Marrakech.

Je ne sais pas si ce pauvre joueur a retrouvé sa CB ou si on lui a prélevé de l'argent, mais comme vous vous en doutez le tournoi a vite tourné court pour lui.

Y'a des jours comme ça où il vaut mieux rester chez soi...

*c'était le mois d'avant, ce qui prouve bien que la morale du poker se dégrade à Vitesse grand V, mais que font les autorités ?!

**(sinon il y a Delphine "not-so-Zen Girl"...)

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 22:29

http://piratesetcorsaires.virginradioblog.fr/.a/6a01156e84ad31970c01157233a11f970b-320wiOui, je sais, le Cercle parisien ne s'écrit pas du tout comme un Galion, même si beaucoup de gens le prononcent mal. Mais j'ai toujours fantasmé sur les vaisseaux corsaires alors vous me pardonnerez ces splendides trois-mâts. D'ailleurs,Cercle Gaillon il y a plein de jolis canons dans le personnel et quelques gros focs dans les clients, alors on n'est pas trop hors-sujet...

Donc j'ai dealé pendant le tournoi des Etoiles. J'ai eu le plaisir d'y retrouver une équipe de croupiers très sympas, de bons floors, un cadre agréable, et un bon niveau sur le tournoi. Moins de plaisir à retrouver les cagoulés du cash game (débordant parfois sur le tournoi), mais si tout n'était que joie et volupté dans le monde du poker je n'aurai plus rien à vous raconter pas vrai ?

Voici donc en vrac ce que je retiens de ces deux semaines :


Mais quelle méchanceté !

Les joueurs qui m'en veulent de ne pas leur donner de cartes (enfin, pas les bonnes) je connais ! Tiens, j'ai même revu 1 ou 2 membres de ma catégorie préférée : les joueurs qui jouent mal et se plaignent de perdre par ma faute ! Genre je mise mal et l'autre touche... Et j'engueule le croupier ! Un grand classique...

Mais là j'ai eu droit à une première : le joueur qui ne se contente pas de me traiter de noiraud ou de m'insulter ou de me jeter les cartes dessus. Je ne parlerai même pas de celui qui a laissé entendre qu'une maladie grave ou un avion sur la gueule serait une punition proportionnée pour mon crime haïssable : ne pas lui faire gagner ses flash pré-flop ou ses tirages. Non, j'en ai trouvé un qui a fait mieux.

Ca fait 3 jours qu'il se plaint des mains que je lui donne, peuchère ! Et je lui distribue celle qui le fait sortir du tournoi : une belle main qui touche (brelan de dames ? je ne sais plus, dans tous les cas c'était sympa mais pas max) mais qui a déjà perdu au moment où le coup part à tapis.

Et le joueur se lève, normal, furax, ça peut se comprendre, mais me regarde avec toute la haine du monde et répète 3 fois, comme pour prendre les Dieux à témoin : "Mais quelle méchanceté !!" d'une voix mauvaise.

Sur le coup je ne lui ai pas répondu, pour ne pas envenimer la chose, pour ne pas retarder la partie pour les autres joueurs, et pour ne pas compromettre mes prochains contrats dans un lieu où je compte retravailler. Je me suis contenté de laisser la stupidité de ses propos glisser sur la surface de mon indifférence, aussi imperméable que les cartes Kem que j'avais en main.

Mais je m'accorde ici un petit droit de réponse que je crois bien mérité, et qui illustrera une fois de plus ma pensée sur le sujet...

"Monsieur le Joueur,

Oui, vous avez raison ! Je suis méchant. Très méchant, même !!

De quel droit vous ai-je donné de mauvaises cartes tant de fois d'affilée ?

Pire, comment ai-je pu oser ne vous donner enfin de belles cartes que pour mieux provoquer l'inévitable accident ?!

http://bp0.blogger.com/_WFk09iLBJcY/Rbp8P3O9lzI/AAAAAAAAAGw/52iTvYq6t4o/s400/hc_v_velv_devil_1.jpgIl va de soi que je choisis les cartes que je donne et à qui. Je ne prétendrai pas manipuler les cartes, ça pourrait me coûter mon job et tout le monde sait que je suis nul en tours de magie. Mais par contre je peux complètement assumer ma parfaite maîtrise des arts occultes. Oui, les démons familiers qui me servent donnent à mes innocentes victimes les cartes qui les conduiront aux pires catastrophes, tandis que ceux qui me livrent leurs âmes sont assurés d'aller en finale. Tiens, je suis con, je devrais leur demander un pourcentage sur les gains, le cours des âmes a vachement baissé sur les bourses infernales ces temps-ci. Eh oui mon bon diable, la crise c'est partout pareil. Enfin bref...

Donc je suis méchant. Désolé. Enfin non, sinon je serais un peu gentil sur les bords.

Mais vous savez ce qui est vraiment cruel de ma part ?

C'est de choisir pour cible de ma méchanceté toute volontaire, préméditée, calculée et on ne peut plus contrôlée un joueur aussi sympathique que vous. Parce que tant qu'à infliger des bad beats à répétition à quelqu'un j'aurai pu choisir un joueur antipathique, désagréable, peu avenant, arrogant, ou empreint d'autres qualités tout aussi attachantes.

Au lieu de cela je vous ai choisi vous, qui m'avez encore démontré votre gentillesse au moment de quitter la table.

Mais quelle méchanceté !!

A bon entendeur..."


Matternité et Rémyssion


Dans un tout autre registre, j'ai eu enfin l'occasion de dealer pour la première fois deux excellent joueurs pros : Rémy Biéchel et Arnaud Mattern. Tous deux m'ont impressionné chacun à sa façon.

Bien sûr quand on sait qu'on a un joueur pro à la table on va déjà le regarder d'un autre oeil, mais bon des gros joueurs je commence à en avoir vu un paquet, alors croyez-moi quand je vous dis que ces deux-là sont de la trempe des grands. Enfin, vous le saviez déjà non ?

http://www.partouchepokertour.com/site/commons/results/supersatellites/player_455.jpgDe Rémy je ne soulignerai que l'attitude : positive, aimable, sans grosse tête et avec une vision sur le long terme assez étonnante. On sait dorénavant qu'en cash il convient souvent de payer "pour voir", pour obtenir une info utile sur un joueur régulier. Mais je l'ai rarement vu faire en tournoi, et c'est ce qu'a fait Rémy au prix de sa sortie sur le premier tournoi (le 1*), mettant son ego dans sa poche, sachant que c'est peut-être l'info ainsi obtenue qui fera la différence la prochaine fois qu'il croisera cette joueuse habituée des circuits... Pas mal.
Mattern.JPG
Quant à Arnaud je ne dévoilerai pas son jeu, même si l'on peut amplement l'observer dans les
médias. Qu'il suffise de dire qu'il devient très vite le Capitaine de la table (normal, au Gaillon...), et qu'il maîtrise parfaitement les techniques du Small Ball. Tiens, ça me rappelle que dès que j'ai le temps faudra que je lise le Poker Power de Daniel Negreanu, et paf une petite pub pour mon éditeur préféré !!

http://actualites-poker.typepad.com/.a/6a00e54ef6ee1988330120a7b2f819970b-800wi

Que de la bouche...

Bouche.jpgAux tables de poker il y a toujours des joueurs qui l'ouvrent pour ne rien dire. Mais là, les réflexions erronées abondaient (y compris sur moi : les croupiers du Gaillon - et de l'ACF - dealant au sabot il me demanda si j'étais débutant pour dealer "comme ça" c'est-à-dire à l'américaine, ce à quoi un autre joueur rétorqua "ça se voit qu'il n'est pas débutant", merci pour mon ego monsieur !). Mais le fin du fin fut atteint lors d'un coup qu'il commenta sans être dedans (ce qui en prime est une faute) : après un flop permettant toutes sortes de tirages arrive un 6 sur la River. Voyant les joueurs sur de grosses cartes au vu des relances pré-flop, notre habile commentateur s'exclama "un 6 qui ne change rien" ! Et bien sûr nous nous sommes tous retenus de rire lorsqu'à la fin du coup un joueur dévoila ses cartes en s'écriant : "Un 6 qui ne change rien hein ? J'ai la quinte !"

Comme quoi, des fois, le mieux est encore de fermer sa gueule...

Qui a dit que les joueurs de poker n'étaient pas fins et subtils ? En témoigne une phrase hurlée par un joueur - notoirement discret - pendant le tournoi, et que je vous retranscris ici :

"Tu sais qui je suis ? Tu sais d'où je viens ? Je suis né avec un As de pique dans le cul !"

C'est fin, c'est fin, on en mange sans fin... Et ça c'était au Gaillon, imaginez à Frochot !!

Enfin ce bel échange viril entre joueurs ; joueur A veut savoir si joueur B a une meilleure main que lui. Ca donne :

"- Vous êtes beau ?
- Oui, je me trouve pas mal...
- Mais sinon, votre main ?
- Faut payer pour voir."

Moi je trouve qu'assumer ainsi son ambivalence sexuelle à une table de poker c'est, pardonnez-moi l'expression, couillu. Bravo messieurs !

Aller, à très bientôt pour de nouvelles histoires !!

Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 00:24
Et ben alors, il est passé où le Dealer aux mille-et-unes histoires ? Aurait-il cassé sa pipe ? Serait-il en manque d'inspiration ou d'anecdotes ?

Non, rassurez-vous, c'est juste que, oserai-je le dire ? Il a travaillé ! Beaucoup ce mois-ci, ce qui est bon pour les affaires mais moins pour le blog...

Donc je tiens à vous rassurer : même si vous risquez d'attendre quelques jours car ce n'est pas dans mes habitudes de bâcler mes articles, vous risquez d'en recevoir toute une tripotée !

Vous verrez donc dans les jours qui viennent apparaître (en vrac et pas forcément dans l'ordre) mes déblatérations sur :

- les Ladies, enfin la suite !!

- le tournoi des Etoiles au Gaillon, entraînant quelques réflexions, et ma première table avec Arnaud Mattern

- le PPT de Divonnes-les-Bains, et surtout le pire bad beat IRL que j'aie vu en table...

- et diverses trasheries gribouillées sur des boûts de papier froissés.

Alors pour ne rien râter de tout cela, je ne saurai trop vous recommander de vous inscrire à la Newsletter !! Et sinon repassez régulièrement...

En attendant pour vous remercier de votre fidélité voici un spécial dédicace à Alkris :

http://2.bp.blogspot.com/_9uEJtWoEbgQ/SbRFEPvPP6I/AAAAAAAAAWw/R1rK-rLd9NM/s400/PokerGirlWeb.jpg
Une poker babe aussi artistique qu'esthétique. Histoire de faire dans le sensuel sans tomber dans le beauf...

Aller, sur ces bonnes, euh, paroles, je vous dis à bientôt, et bons tirages à tous (Aurélien celle-là est pour toi...).  
Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 11:52
Et voilà, je suis de retour du Partouche Poker Tour d'Aix-en-Provence ! Outre le plaisir de retourner du côté de ce qui restera toujours "chez moi" (je suis un marseillais en exil chez les fadas) cela a été un week-end très agréable : ces évènements commencent à être bien rodés, l'équipe est sympa tant côté floors que croupiers, l'ambiance côté joueurs était globalement bonne... Mais bien sûr il y avait des exceptions et c'est ça qui va vous intéresser, hein, bande de vautours pokeristiques !! Alors en attendant quelques articles spécial "ladies" que je suis en train de vous mijoter, voici une petite anecdote toute fraîche...

Les règles du jeu, nous le savons, ne sont ni universelles ni fixées définitivement : au contraire, elles évoluent en permanence, et moi qui fais des tournois avec les principaux groupes de France je vois bien les différences de l'un à l'autre. Déjà en cercles on peut constater des différences sur des points de détail entre l'ACF, Clichy, Wagram etc. , et il n'est pas rare sur un aussi gros évènement que plusieurs floors aient une opinion différente sur tel ou tel point.

Alors quel est le critère principal pour trancher ? Le mieux, d'après l'avis de nombreux tournament directors - et le mien au passage - est de garder en tête "l'esprit de la loi". La plupart des règles sont faites pour éviter la triche, et en particulier la collusion. Si un croupier ou un floor s'aperçoit qu'un joueur essaye de détourner les règles à son profit ou d'en abuser de façon flagrante, son rôle sera non seulement de ne pas appliquer bêtement la règle, mais aussi éventuellement de donner un avertissement - voire une sanction - au joueur abusif. Et en cas de contestation il n'aura besoin que d'un seul argument : "La loi, c'est moi" !
Judge Dredd mod
Nous en avons eu une parfaite illustration à Aix ce week-end : à une table d'un satellite à 125€, un board montre deux 9. Un joueur demande à un autre "tu as un 9" ? Et l'autre fait vaguement "oui" de la tête. Ce sur quoi le premier se met à clamer : "Tu as annoncé ta main ! Si tu as vraiment un 9 ta main est brûlée, alors je te paye !!". Et le joueur agressé, qui avait K9 en main, se met à transpirer à grosses gouttes, ainsi que le croupier, sortant de formation, qui se débrouillait bien en table mais n'avait pas l'habitude de gérer ce type de conflit. Le coup se déroule jusqu'au bout, et à la fin lorsque le joueur au K9 dévoile sa main - montrant le brelan gagnant - l'autre exige qu'elle soit brûlée ! Le croupier appelle enfin le floor, qui tranche de la façon qui s'impose. La main ne sera pas brûlée parce que :

- cette règle n'est pas universelle
- le joueur n'a pas révélé sa main mais juste vaguement acquiescé à une question sur l'un de ses cartes
- la demande est ostensiblement abusive.

Pour contrer cette tentative - pathétique - de remporter un coup qui devrait être perdu, le floor ira jusqu'à dire que pour brûler la main il aurait fallu que le joueur l'annonce précisément, couleurs incluses. Est-ce pousser un peu loin le bouchon ? Peut-être, mais l'argument n'est pas plus stupide que la règle elle-même appliquée bêtement à la lettre : dans la série "si tu veux vraiment jouer au con"...

Il faut bien comprendre la raison d'être de cette règle : éviter la collusion entre 2 joueurs, l'un révélant ses cartes à l'autre qui en tire un avantage ; ceci est bien sûr beaucoup plus valable dans un coup à 3 joueurs ou plus, ou si l'on sait que les joueurs impliqués se connaissent. Sinon, connaître les cartes de l'adversaire est un avantage. Mais de toute façon qui dit qu'il dit la vérité ? N'y a-t-il pas au poker une chose nommée "bluff" ?

http://26.media.tumblr.com/tumblr_kupuq4kjgL1qaqs3eo1_500.jpg


Si on ne peut pas dire la vérité, pas défaut on mentira tout le temps, donc on donnera une information "en négatif" toujours exacte... Autant se taire alors ? Donc enlevons directement le bluff du poker, ce sera plus simple. Et quitte à se débarrasser de complications inutiles, si on jouait plutôt à la bataille tant qu'à faire ?!

On est donc bien face à un cas flagrant où l'esprit de la règle pourrait être détourné si l'on n'y prenait garde.

Pour preuve du bon esprit du joueur en question, voyant que sa demande ne passait pas, il profita du fait que le croupier avait récupéré sa main - apparemment muckée dans la confusion entourant ce coup - pour émettre de nouvelles protestations, arguant que sa main était "peut-être la main gagnante" et devenant de plus en plus agressif et insultant. Il a bien sûr gagné le gros lot en se faisant expulser du tournoi.

Donc au final on se retrouve face à un souci souvent rencontré dans des "jeux de règles" comme le sont parfois les jeux à collectionner (Magic, VTES et autres Warhammer ou Heroclix) et qui pourrait bien atteindre le poker : la réglite aigüe. Comme toujours ce virus atteint des joueurs assez expérimentés, qui à la base se penchent sur les règles pour ne pas se faire avoir et maîtriser tous les aspects du jeu, ce qui  part donc d'une bonne intention mais les rend vulnérables à l'appel du Côté Obscur des règles. Heureusement, le plus souvent, les organisateurs du tournoi veillent et feront tout pour éviter que cette sale maladie se propage de table en table. Déjà que la grippe A rend les joueurs paranos (voir ci-dessous), si en plus il faut se couvrir contre des épidémies d'abus de règles, où allons-nous ? Et si trop de joueurs commencent à vouloir enculer les mouches, c'est elles qui vont devoir se foutre un masque quelque part...


http://photo.lejdd.fr/media/images/international/moyen-orient/ryad-grippe-a-ecole/957424-1-fre-FR/Ryad-Grippe-A-ecole_pics_809.jpgSortie d'un séminaire sur le poker au casino Es Saadi de Marrakech (ou pas...)


 
 
Repost 0
Published by Poker Dealer - dans Chroniques de tournois
commenter cet article

Présentation

  • : Poker Dealer, croupier blogueur
  • Poker Dealer, croupier blogueur
  • : Les parties de poker vues de l'autre côté : blog d'un croupier de tournois professionnel.
  • Contact

Profil

  • Poker Dealer
  • Croupier depuis 4 ans, je me consacre actuellement aux gros tournois et à l'évènementiel. Co-auteur de Poker Trash avec François Montmirel, musicien, parfois acteur, ma vie est comme une longue partie de poker : excitante et toujours variée !!
  • Croupier depuis 4 ans, je me consacre actuellement aux gros tournois et à l'évènementiel. Co-auteur de Poker Trash avec François Montmirel, musicien, parfois acteur, ma vie est comme une longue partie de poker : excitante et toujours variée !!

Engagez-vous, rengagez-vous !!

Ce blog vous plait ? Vous voulez être tenus au courant des nouveaux articles ?
INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER !!
Vous serez alors prévenus directement de toutes les nouveautés.

Recherche

Poker Trash

00-PokerTrash-C1

Eh oui, c'est mon bouquin ! Bon, c'est pas avec ça que je vais devenir milliardaire, mais que ça ne vous empêche pas d'en acheter pour vous et tous vos amis, parce que pour 15€ vous aurez franchement de quoi vous amuser - et même apprendre 2-3 trucs - avec les pires travers du monde du poker !

Pour ce que valent les critiques, j'aime bien celle-ci : link
Et si votre boucher habituel n'en a plus vous le trouverez partout en ligne y compris ici : link

Take me to your dealer !

Vous cherchez un dealer (de poker, bien sûr ) professionel ?! Contactez-moi !!
Je dealerai vos tournois ou sit'n'gos de Texas Hold'em pour une somme raisonnable et légalement (auto-entrepreneur), que ce soit pour un évènement entre amis, pour une entreprise ou pour un tournoi en cercle ou casino. Mes références incluent : les cercle Clichy et Gaillon, l'EPT, le Partouche PT et l'Evian PT, et de nombreuses soirées d'évènementiel ou de Comité d'Entreprises alors n'hésitez pas !
Possibilité d'initiation aux diverses formes de poker et de cours techniques de Hold'Em, et j'ai bien sûr un répertoire de collègues pour les évènements multi-tables.

A bientôt...